Méditerranée / Migration : baisse des arrivées en Europe en 2018

La migration clandestine en mer Méditerranée a significativement reculé en 2018 par rapport à 2017, selon les chiffres du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR)

Méditerranée / Migration : baisse des arrivées en Europe en 2018

La migration clandestine en mer Méditerranée a significativement reculé en 2018 par rapport à 2017, selon les chiffres du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) rendus publics jeudi.

Dans un communiqué, consulté par Anadolu, le HCR précise que : « pas moins de 113.482 personnes ont traversé la Méditerranée en 2018 pour rejoindre l’Europe, une baisse par rapport aux 172.301 qui sont arrivées en 2017 ».

La même tendance a été observée concernant le nombre de morts qui passe de 3.139 en 2017 à 2.262 en 2018.

Le HCR s’est félicité du rôle joué par les ONG dans le sauvetage des migrants voulant rejoindre l’Europe par la mer Méditerranée.

Le communiqué de l’ONU indique, par ailleurs, que l’Espagne est redevenue la première porte d’entrée en Europe avec 62.479 arrivées, dont 55.756 par voie maritime.

« La péninsule ibérique est suivie par la Grèce (32.497), l’Italie (23.371), Malte (1.182) et Chypre (676) », détaille le document du HCR.

En ce qui concerne les pays émetteurs, la Guinée Conakry arrive en première position avec 13.068 personnes, suivie du Maroc, 12.745 et du Mali, 10.347.

La Syrie est le quatrième pays émetteur de réfugiés avec 9.839 arrivées en Europe en 2018, suivie de l’Afghanistan, 7.621 et de l’Irak, 7.333.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET