• VIDEOS

Pentagone: Nous avons ciblé 3 positions du Régime syrien par 105 roquettes et missiles

Le Pentagone a annoncé, samedi, que les frappes menées par Washington, Londres et Paris en Syrie avaient ciblé, à forte précision, 3 positions du Régime syrien par 105 roquettes et missiles

Pentagone: Nous avons ciblé 3 positions du Régime syrien par 105 roquettes et missiles

Le département américain de la Défense (Pentagone) a annoncé, samedi, que les frappes menées par Washington, Londres et Paris en Syrie avaient ciblé, à forte précision, 3 positions du Régime syrien par 105 roquettes et missiles. 

"Nous nous cherchons pas à provoquer un conflit en Syrie. Nous ne tolérerons, toutefois, pas ces violations graves [attaque chimique] du droit international (...) Nous avons frappé avec succès toutes les cibles. Nos frappes sont justifiées, légitimes et appropriées", a déclaré la porte-parole du Pentagone, Dana W. White, lors d’une conférence de presse. 

Et White d’ajouter : "Nous sommes sûrs des preuves que nous détenons prouvant l’implication du Régime syrien dans l’attaque aux armes chimiques de Douma". 

Pour sa part, le Général de la Marine américaine, Kenneth McKenzie, a déclaré : "les défenses antiaériennes du Régime syrien n’ont intercepté aucun de nos missiles, comme le prétendent les déclarations russes". 

McKenzie a ajouté que les systèmes de défense du Régime syrien avaient, probablement, porté atteinte aux civils et qu’aucune information n’est parvenue au Pentagone faisant état de victimes lors de la frappe menée samedi. 

"Nous ne cherchons pas à intervenir dans le conflit en Syrie mais nous ne pouvons permettre de telles violations des lois internationales", a-t-il renchéri. 

McKenzie a, par ailleurs, signalé que "les Russes n’avaient pas été informés d’avance des frappes et que les systèmes de défense syriens étaient inefficaces". 

"Nous avons utilisé 105 roquettes et missiles contre 3 cibles en Syrie, soit 50% de plus [des armes utilisées] lors de la frappe menée en avril 2017, contre la base aérienne d'Al-Chaayrate dans le centre de la Syrie", a expliqué le Général de la Marine américaine. 

Et McKenzie de conclure : "Les frappes occidentales contre le Régime syrien ont porté un tel coup au programme chimique syrien qu'il mettra des années à s'en remettre". 

Selon Dunford, les forces américaines ainsi que celles des alliés avaient ciblé des positions dont une usine liée à la fabrication d'armes chimiques en Syrie, sans préciser davantage de détails. 

Selon des médias locaux, le Pentagone a annoncé l’achèvement de la première phase de ses frappes en Syrie; une nouvelle annoncée, plutôt dans la journée, par le président américain, Donald Trump. 

L’attaque tripartite avait été menée en réponse à l’attaque chimique lancée par le Régime syrien sur Douma, samedi dernier, ayant fait au moins 78 morts et des centaines de morts, selon les Casques blancs.

AA



SUR LE MEME SUJET