Washington assure des armes et munitions pour près de 65.000 personnes dont des terroristes du PKK

L’administration américaine a demandé des armes, munitions et équipements pour un groupe de 60 à 65.000 personnes, dont des terroristes du PYD/PKK.

Washington assure des armes et munitions pour près de 65.000 personnes dont des terroristes du PKK

L’Agence Anadolu s’est procuré le document montrant les détails du budget alloué par l’administration américaine pour les éventuelles opérations trans-maritimes, connu également sous l’appellation de « fonds de guerre » dans le cadre du budget de défense pour l’année financière 2019.

Ainsi l’administration américaine a demandé des armes, munitions et équipements pour un groupe de 60 à 65.000 personnes, dont des terroristes du PYD/PKK. Selon le document, ces armes, munitions et équipements serviront à « 35.000 membres de la force de sécurité intérieure pour libérer les terres contrôlées par Daesh, assurer la sécurité et se défendre » et à « 30.000 combattants dans la Vallée de l’Euphrate en Syrie ».

Sur le budget de 300 millions de dollars, 162,6 millions de dollars sont alloués aux armes, munitions, matériels et autres, 8 millions de dollars aux matériaux de survie, 28 millions de dollars pour les transports et le déploiement, et 101,5 millions de dollars pour le soutien opérationnel.

Parmi les armes demandées figurent, 25.000 Kalachnikovs AK-47, 1.500 mitraillettes, 500 mitrailleuses lourdes, 400 lance-roquettes RPG-7, 95 fusils d’élite, ainsi que 80 obus.

47 millions de dollars sont nécessaires pour les armes et 24 millions de dollars pour les munitions de ces armes.

59 millions 325 mille 600 dollars sont nécessaires pour 820 « véhicules non-tactiques » et « véhicules commerciaux non-standardisés ».

Par ailleurs 30 millions de dollars ont été réclamés pour ce qu’ils appellent « des paies journalières ».



SUR LE MEME SUJET