Gaza : les malades du cancer du sein exigent un traitement à l'étranger

Israël a rejeté 62% des demandes des Palestiniennes de se faire soigner à l’étranger , selon une association palestinienne.

Gaza : les malades du cancer du sein exigent un traitement à l'étranger

Des femmes palestiniennes atteintes de cancer du sein dans la Bande de Gaza ont organisé un sit-in mardi, au niveau du poste frontalier de Beit Hanoun-Erez, pour exiger leur droit à un traitement en dehors du secteur. 

L'association « Culture et Libre Pensée », qui a organisé ce mouvement protestataire, a déclaré qu'Israël rejetait la majorité des demandes de voyage présentées par les patientes. 

Les hôpitaux de la Bande de Gaza ne disposent pas des moyens nécessaires pour soigner les maladies lourdes, telles que le cancer, ce qui amène les patients à chercher des traitements l'étranger. 

« Israël a rejeté 62% des demandes des Palestiniennes de se faire soigner à l’étranger », a déclaré Ferial Thabet, directrice du centre de la santé de la femme, relevant de l'association « Culture et Libre Pensée ». 

Lors d’un point presse organisé en marge de la protestation, Ferial Thabet a expliqué qu’ « Israël justifiait son refus des demandes de traitement par des raisons de sécurité ». 

Insistant sur le droit des patientes à une prise en charge adéquate, la responsable palestinienne a lancé un appel, depuis le poste frontalier de Beit Hanoun-Erez, « à toutes les parties concernées, notamment au gouvernement palestinien et aux factions, aux organismes locaux et internationaux, et à l'Organisation mondiale de la santé. « Il faut agir immédiatement pour sauver les patientes avant qu'il ne soit trop tard », a-t-elle mis en garde. 

Selon un récent communiqué du ministère palestinien de la Santé, le cancer du sein est en tête des cancers qui affectent les femmes en Palestine, avec 28% du total des cas de cancer signalés, soit 27 nouveaux cas par an, pour cent mille femmes. 

AA



SUR LE MEME SUJET