Erdogan signale qu’une opération pourrait être lancée si les terroristes d’Afrin ne se rendent pas

M. Erdogan a prononcé un discours au cours du 6e Congrès ordinaire de l'AK Parti tenu à Elazig.

Erdogan signale qu’une opération pourrait être lancée si les terroristes d’Afrin ne se rendent pas

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a signalé qu’une opération pourrait être lancée si les terroristes d’Afrin en Syrie ne se rendent pas.

M. Erdogan a prononcé un discours au cours du 6e Congrès ordinaire de l'AK Parti tenu à Elazig.

« Tout comme nous l’avons fait à Minbij et à Idleb, nous pourrions lancer soudainement une opération à Afrin qui ne durera même pas une semaine » a-t-il dit.  

Le président a précisé qu’ils ont empêché l’organisation terroriste de réaliser des actes en Turquie et que cette fois, ils sont confrontés aux efforts en vue de la création d’un corridor terroriste le long de la frontière sud.

« Nous détruisons la partie occidentale de ce corridor avec l’opération d’Idleb. Si les terroristes d’Afrin ne se rendent pas, nous allons également y lancer une opération, sachez-le » a-t-il assuré.

Recep Tayyip Erdogan avait également les aides militaires réalisées par les Etats-Unis au YPG, la branche syrienne de l’organisation terroriste et séparatiste PKK, à l’agenda.  

« Lorsque vous habillez les terroristes d’un uniforme et faites flotter le drapeau de votre pays au sommet du bâtiment qui les abrite, les réalités ne disparaissent pas. Une partie des armes apportées dans la région par des milliers de camions et d’avions sont dès à présent vendues au marché noir, et une autre partie a commencé à être utilisée contre nous » a-t-il relevé.

« Ceux qui nourrissent un serpent dans leur sein doivent se plier aux conséquences. Si les Etats-Unis insistent tant pour se jeter dans la fosse aux serpents, c’est leur problème. Nous prendrons soin de nous-mêmes. Ils verront, avec la volonté de Dieu, en moins d’une semaine comment nous allons éparpiller ces pilleurs qu’ils croient avoir rassemblé sous une armée » a-t-il poursuivi.

« Nous avions éliminé dans le passé 3.000 terroristes de Daesh sur l’axe allant de Jarablus à al-Bab. Demain, s’il le faudra, nous en éliminerons 3.000 autres en cas de besoin. Nous sommes déterminés à nettoyer cette conspiration d’une manière ou d’une autre » a-t-il conclu.



SUR LE MEME SUJET